Partagez|

Lily Jane Evans • Listen to your heart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
♟SORTS ENVOYÉS : 572

Hominum revelio
Spécialité: Studieuse ?
Épouvantard:
Objets en votre possession:
Magical Identity Documents

♟ Family Name : Evans. Tu as toujours possédé ce nom, d'aussi loin que tu puisses te rappeler. C'est un nom assez connu, mais ils t'appartiens et tu l'aime.
♟ Name(s): Lily, comme une fleur, un lys. Ce prénom doux et assez commun te vas à merveille et tu ne le changerait pour rien au monde. Et puis, il y a Jane. Celui ci aussi est commun, peut être le prénom d'une grand mère, tu ne le sais pas, tu le portes simplement.
♟ Nickname(s): Ton prénom est déjà assez court comme ça, il se suffit à lui même. Mais depuis que tu es arrivée ici, on te surnomme souvent de sang de bourbe. Tu sais que c'est extrêmement péjoratif, mais cela te passe au dessus. Tu t'en fiche complètement tant que les personnes qui te sont chère continuent d'être près de toi. Et, ceux qui veulent être gentil et te donner un réel surnom t'appellent Lil'.
♟ Blood: Si certains te surnomment "Sang de Bourbe", ce n'est pas pour rien...
♟ Age: Tu es née à l'aube du mois de février. C'était un mois de janvier particulièrement rude et assez dur à vivre mais tu as vu le jour le 30 de ce même mois il y de cela 16 années.
♟ Date and Place of birth: Tu es née à Londres, dans une petite clinique de banlieue. Mais tes parents sont tous les deux en Écosse. Glasgow pour ton père, Édimbourg pour ta mère. Tu as toujours aimé ce pays où tu te rendais pour les vacances. Et pourtant, tu n'y as plus remis les pieds depuis ton entrée à Poudlard.
♟ Sexuality: Cette question t’embarasse souvent et tu changes généralement de sujet, pourtant tu aimes les hommes, enfin tu le penses. Aucune fille ne t'a encore fait d'effet, alors que des hommes, peut être y en a t il un ?
♟ Years : C'était il y a cinq année que tu l'as rencontré, le choixpeau...
♟ Particularity: Tes cheveux d'un roux flamboyant sont signe de tes origines écossaises. Et puis, tu portes toujours un pendentif en forme d'animal, bien caché sous tes vêtements.
♟ Wand : Crin de licorne • Saule • 25,6 cm • souple et rapide (excellente pour les enchantements)
Physical characteristics
Eyes color : Green
Hair color : Red
Height: 1m70
Weigh : 60kg
Skin color : beige
Distinguishing features : tu t'habilles simplement, même lorsque tu n'es pas en cours.

Le test du choixpeau
GRIFFONDOR

Moral characteristics
Tu es quelqu’un de plutôt réservée. Tu es un peu extravertie mais tu gardes ça pour toi à cause de ta sœur. Elle n’a jamais été très populaire et tu voulais être comme elle, toujours comme cette chère Pétunia... Pourtant, tu les attirais comme des mouches, les autres. Filles ou garçons, ils voulaient toujours être amis avec toi. Tu aurais pu prendre la grosse tête et devenir une de ces jeunes filles vénales qui ne jouait avec les autres que pour la notoriété. Mais non, tu restas humble, toujours souriante, toujours gentille. Peut être même un peu trop. Tu voulais profiter de tout ça pour intégrer ta sœur, pour quelle soit fière de toi et quelle te reconnaisse enfin. Mais non, elle ne voulait pas et s’entêtait à t'insulter. Tant et si bien quelle finit par révéler ton secret. Les choses anormales, ça fait peur... Et c’est comme ca, qu’une nouvelle fois, tu te retrouvais seule. Par peur de souffrir encore, tu dressas une barrière autour de toi, une barrière que seul Severus pouvait franchir. Tu n’étais pas froide et méchante, oh non, tu étais juste terriblement distante et tu es ainsi devenue solitaire, des sourires forcés avaient prit la place des naturels qui venaient auparavant. Et puis, tu entras à Poudlard. Fière de voir tes parents si heureux, un vent d'espoir s'insuffla en toi et tes barrières tombèrent peu à peu. Pétunia ne pourrait plus te faire de mal quand tu seras là bas. Ton caractère ne changea pas du jour au lendemain mais au fil de tes mésaventures, tu découvris des parts de toi qui te rendait plus forte : courage, bravoure, impulsivité... Autant d'adjectifs qu’un Griffondor se doit de porter. Tu te découvris, au contact de la bande de Potter, un dégout profond pour ce type de personne qui était si sûre d'elle, si arrogante...
Tell me your history
Tu es née fin janvier, l'hiver était rude mais tu vis le jour sans trop de difficultés. Tes parents étaient heureux, tu étais leur deuxième petite fille et ils n’auraient voulu t’échanger avec un petit garçon pour rien au monde. Rapidement, tu te révélas bien plus intelligente que ta sœur aînée, Pétunia.

D’un côté, tu l’aimais, c’était ta grande sœur et tu voulais souvent lui ressembler, empruntant ses vêtements, ses poupées, ses jouets, comme tout enfant de ton âge l’aurait fait. C’est normal d’admirer sa sœur, de voir ce qu’elle fait, de vouloir être la même personne, surtout si cela satisfait leurs parents. Mais, de l’autre, elle te détestait, te méprisait par jalousie. Tu étais celle des deux que tes parents avaient toujours préférée. Tu était plus jolie, plus intelligente, plus gentille et pourtant, tu aurais tellement voulu être amie avec elle, parler des garçons, parler des vêtements, de la mode, de toutes ces choses dont les sœurs se parlent entre elles…Mais non, Pétunia ne voulait pas, et elle ne le voudrait jamais.

Et puis, c’est apparu, au printemps de ta huitième année. Ta sœur avait planté un rosier quelques années plus tôt et elle adorait les roses qui y fleurissaient. Chaque fleur qui fanait la faisait pleurer et, malgré la haine qu’elle avait pour toi, tu n’aimais pas qu’elle pleure. Alors, ce jour là, tu avais pris la fleur morte et tu avais pensé très fort qu’elle redevienne belle et rouge. Et c’était arrivé : tu avais réussit à faire éclore une fleur qui était, quelques instants plus tôt, fanée. Tu avais fais ça pour elle… Mais au lieu de te remercier, elle t’avait insulté de monstre et s’était débrouiller pour en parler à vos parents. Mais ils ne l’avaient pas cru, te laissant ainsi le bénéfice du doute. Mais, ce jour là, elle avait fuit. Sinon elle aurait continué de te jeter des cailloux en te traitant de tous les noms d’oiseaux qu’elle pouvait connaître. Mais elle avait prit peur. Devant quoi ? Severus Rogue. Un petit garçon aux yeux et aux cheveux noirs comme l’ébène qui était apparu au pied de l’arbre qui était derrière toi. Tu ne l’avais pas aperçu tout de suite. Au départ, tu fus toi aussi effrayée. Et s’il t’avais vu ? Lui aussi allait-il te prendre pour un monstre ? Oui il t’avait vu. Mais il ne t’avait pas prit pour un être anormal. Non, il ne l'avait pas fait, parce qu’il était comme toi. Mais lui, il le savait, parce que ses parents, ou du moins son père, étaient des sorciers. Il t’enseigna quelques sorts et parla avec toi, une chose qui t’avais manqué durant toutes ces années. Il parla de son monde, t’en fis découvrir quelques facettes grâce à des contes, à des photos. Tu avais été surprise de voir que, chez lui, les photos bougeaient, mais tu t’y étais vite habituée. Non, ce jeune homme à été comme une bouffée d’air frais pour toi, et c’était très certainement une bonne chose…

Et puis, tu eus onze ans. La lettre arriva au court de l’été suivant. Tu étais admise en première année à l’école de sorcellerie de Poudlard. Cela fait maintenant cinq ans que tu y étudie, Severus est là aussi. Vous n’êtes, malheureusement pas, dans la même maison mais, cela ne vous dérange pas pour continuer d’être amis au grand damne de Potter et de ses amis. Ce sont des personnes que tu ne peux pas supporter ceux là, arrogant, bien trop sur d’eux. Tu sais très bien qu’un jour, pacifiste ou non, tu finiras par jeter un sort de crache-limace à Potter, rien que pour qu’il descende de son pied piédestal et qu’il fiche la paix à ce pauvre Severus. Tu as aussi, dans le train, rencontré Aurora. Elle non plus n’est pas dans ta maison mais c’est avec elle que tu traines le plus souvent.
Test Rp
Son cœur battait contre ma poitrine. Sentir son corps contre le sien me donnait chaud. J’avais une centaine de nouvelles sensations qui s’éveillaient en moi. Je soupirais doucement contre son cou. C’était si bon, finalement, de sentir un corps contre le sien.

Je n’avais pas réfléchis plus longtemps lorsque j’avais vu les Black monter. Je savais qu’il ne voulait pas les voir, je savais qu’il voulait rester loin d’eux. Ma main s’était emparée de la sienne dans un geste de désespoir et je n’avais même pas réfléchit en me cachant ici. Je le regrettais d’abord, on irait plus loin qu’un simple flirt si on restait ici longtemps. Je n’étais même pas sûre qu’après l’orage passé, on ne reste pas là simplement pour se sentir serrer l’un contre l’autre, pour caresser mine de rien nos corps tendu… je ne le voyais pas et je bénissais l’obscurité de dissimuler la couleur carmin qui s’était étendue sur mes joues. Je le sentais bouger. Il ne fallait pas qu’il fasse ça, ça faisait naître en moi des envies dont je ne voulais pas avoir conscience. Ça faisait aussi revenir un sentiment que j’avais enfouie au fond de mon cœur un peu plus tôt. Foutu caractère de femme !

Je sentis sa main monter doucement et venir se poser sur ma joue. Je frémis, un courant électrique montait le long de ma colonne vertébrale et je me mordit la lèvre avant qu’il ne glissa sa main sous mon menton. Je distinguais à peine ses yeux, juste une lueur visible grâce à la fine barre de lumière qui passait sous la porte. Je cessais momentanément de mordre mes lèvres, je sentais son souffle sur mon visage, j’écarquillais les yeux lorsqu’il m’embrassa, je ne m’y attendais pas vraiment… Ou peut être un peu finalement. J’en avais envie, terriblement envie. Si bien que l’une de mes mains vint se poser sur sa hanche, mes doigts se serrant sur sa chemise. Je fermais les yeux, pressant mon corps contre le sien, entrouvrant les lèvres pour lier nos langues dans un ballet sensuel, fougueux mais avant tout tendre et délicat. Ca peut paraitre bizarre de voir délicat et fougueux dans la même phrase, mais c’est ce que c’était, un baiser ou les sentiments, aussi confus les uns que les autres, se mêlaient à la perfection à l’envie que nos deux corps pouvaient émettre. J’avais envie de lui. C’était quelque chose de plus sûr encore qu’en début de journée. Je voulais sentir sa main sur chaque parcelle de mon corps, je voulais que ses lèvres parcourent chaque centimètre de ma peau, je voulais sentir sa peau contre la mienne. Son baiser avait un gout sucré, un peu comme du citron. Mon premier, vous n’y pensez pas… Mais en fait si, Sirius Black venait de me voler mon premier baiser. Et je dois vous dire que c’était bon, si bon… Ma seconde main glissa jusqu’à la sienne, se glissant dedans, nouant mes doigts aux siens, caressant le dos de sa main de mon pouce.

Puis, le charme fut rompu. Des bruits de pas s’approchaient de nous. Je le sentais tendu. Je me blotti contre lui, je ne prétendais pas pouvoir d’un coup le détendre mais je pensais y arriver un peu. Je glissais un baiser dans son cou, en humant doucement la flagrance, caressant doucement sa hanche en murmurant des mots rassurant. Je sentais sa main serrer la mienne, je n’avais pas mal, pas encore, je pressais la sienne pour le rassurer… Les rougeurs sur mes joues s’étaient dissipées mais je sentais que mes lèvres étaient gonflées, gonflées de plaisir… Puis, je l’entendis me murmurer une phrase. Presqu’inaudible si nous n’avions pas été si proche. Je ne comprenais pas ce qu’il voulait dire. Des aboiements ? Mais il n’y avait pas de chien… Jusqu'à ce que sa main devienne touffue, que son coup ait une odeur de chien mouillé et que se poils me chatouillait. Puis il retomba au sol au moment ou la porte s’ouvrit sur une Bellatrix Black, tout sourire. Sourire qui se dissipa lorsqu’elle me vit seule, une moue boudeuse sur le visage.

« Ah bah enfin, je commençais à me demander si quelqu’un envoyait vraiment du courrier ?! » pestais-je en me présentant devant elle pour qu’elle me laisse passer.

Mais elle ne semblait pas vouloir se pousser.

« Que fais tu ici, Sang de bourbe ? » siffla-t-elle, me barrant toujours le passage

Je frissonnais. Son ton était coupant, il aurait pu me briser en deux doucement. Mais il était près de moi. Je sentais son pelage contre ma jambe et ca me rassurait. Ils ne pourraient pas me toucher. J’avais compris. Compris ce que tu étais. Un animagus. Je ne savais pas par quel miracle tu avais pu en devenir un mais j’étais fière de toi, tu n’étais pas un incapable.

« Je… » j’inspirais doucement, plantant mon regard dans celui de Bellatrix « J’ai entendu les aboiements de ce chien. Et la porte s’est refermée sur moi dans un coup de vent. Je n’ai pas pu sortir. » expliquais-je le plus calmement possible.

Elle explosa d’un rire qui me glaça le sang. Un rire qui me fit présager de mauvaise chose. Elle m’attrapa par les cheveux et me fit sortir du placard alors qu’un cri passait mes lèvres. Elle me plaqua le visage contre la table et posa sa baguette sur mon front.

« Où est il ? »
« Qui ça ? »
« Tu sais bien, celui avec qui tu flirtes sans arrêt. »
« Je ne vois pas ce que tu veux dire. »
« Où est Sirius Black, sale Sang de Bourbe ?! »
« Mais j’en sais rien moi, avec Potter surement ! »

J’avais mal mais je serrais les dents, je ne devais pas pleurer, pas devant cette femme, pas devant lui.

Who are you behind your screen
♟ Name/Nickname (s) : Kendie' / Lily
♟ Age: 19 ans
♟ Comment tu nous a trouvé? : Je vous ai fondé Cool
♟ Qui est sur ton avatar ? : Euh... Lily "
♟ As-tu lu le règlement ? : Naaah
♟ Soit, donne nous donc le code:



The green eyes found the black, but after a second, something in the depths of the dark pair
seemed to vanish.

✖️ RP en cour : SiriusLouiseIvy
✖️ Indisponible pour RP
✖️ Boîte à MP toujours ouverte !

✖️ #d96031
Mer 26 Oct - 19:13 Voir le profil de l'utilisateur http://aparecium.forums-actifs.com/
avatar
♟SORTS ENVOYÉS : 225

Hominum revelio
Spécialité: Animagus
Épouvantard:
Objets en votre possession:

Félicitation ! Tu es admis à Gryffindor ! avant que l'année ne commence réellement, tu va certainement rencontrer des gens ! Tu peux donc établir tes relations avec eux. Afin de savoir où tu en est lorsque les cours auront commencé, tu peux tenir un carnet pour te retrouver dans tes RP. Si tu le souhaite, tu peux aussi écrire dans ton journal intime pour extérioriser tes sentiments ! N'oublie pas d'aller te faire tes différentes demandes que les admins se feront un plaisir d’exécuter ♥


Nom & Nom ♥️

[/img]
Mer 26 Oct - 20:35 Voir le profil de l'utilisateur http://chicago-swop.forumgratuit.org/forum

Lily Jane Evans • Listen to your heart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aparecium :: Archives-